Accueil du site > Notre association > Actualité de l’association

Actualité de l’association

vendredi 18 septembre 2009

Cette page rassemble les brèves qui concernent l’actualité de notre association.

Après un chantier de 17 ans, L’Hermione, la frégate du général La Fayette, s’est élancée en mer au large de Rochefort ce dimanche 7 septembre 2014, devant des dizaines de milliers de spectateurs. Prenant la direction de l’Île d’Aix, le bateau a été salué par un coup de canon et des hourras lors de son passage devant l’arsenal de Rochefort.

Le départ pour les États-Unis de cette reconstitution du bateau du libérateur de l’Amérique en 1780, est prévu pour avril 2015.

Vous pouvez aussi lire l’article ci-dessous : http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/09/07/l-hermione-la-fregate-de-la-fayette-goute-enfin-le-large_4483330_3244.html

et consulter le site officiel : http://www.hermione.com/accueil/

En ce centenaire de la Première guerre mondiale (1914-1918), nous vous proposons d’écouter une passionnante émission diffusée le 23 juin dernier sur France Culture et intitulée « 14-18 : La Grande Guerre des Canadiens-Français - Une mémoire emmurée ».

http://www.franceculture.fr/emissio...

Un documentaire de Johanna Bedeau et Guillaume Baldy

L’implication des Canadiens dans la guerre 14-18 se traduit par la difficulté des Canadiens français à se situer dans cette Grande Guerre.

Dans des souvenirs racontés à leur famille, dans des calepins et des journaux personnels une histoire se dessine bien différente de la grande « histoire militaire officielle ». Ainsi les trois frères de la famille Légaré ont chacun reçu comme testament un carnet contenant les mémoires de leur père, témoignage captivant sur son expérience de guerre au cœur du 22ème bataillon d’infanterie.

Entre mémoire traumatique et transmission orale ce documentaire croise l’éclairage d’historiens canadiens et celui de témoignages de soldats canadiens-français (1914-1919) conservés dans les archives canadiennes.

Avec :

Les frères Légaré ;

Michel Litalien, historien canadien ;

Bill Rawling, historien ;

Stéphanie Bélanger, chercheur et professeure au Collège Militaire Royal du Canada et aussi réserviste dans la Marine ;

Jean-Claude Guigère, fils de prisonnier de guerre.

JPEG - 29.2 ko

Notre 10ème Assemblée générale s’est tenue ce samedi 30 août 2014 à Saint-Germain-en-Laye. Le compte-rendu sera très bientôt envoyé par courrier électronique à l’ensemble de nos adhérents.

Cette assemblée générale marque les 10 ans d’existence de notre association Frontenac-Amériques !

Il y a 40 ans, le 31 juillet 1974, le gouvernement québécois adoptait la loi 22, faisant du français l’unique langue officielle du Québec.

Cette loi, votée malgré les oppositions des communautés anglophones et, plus curieusement, italiennes, a été le fait du gouvernement de Robert Bourassa. Elle ouvre alors la voie à la loi 101, la Charte de la langue française, qui sera adoptée en 1977 par le gouvernement péquiste de René Lévesque. Cette loi 22, en plus de faire du français la langue de l’administration publique et de l’enseignement, a aussi encouragé l’usage de cette langue dans l’entreprise, interdisant notamment les discriminations dont étaient régulièrement victimes les francophones, y compris au Québec.

Assemblée générale 2014

mercredi 9 juillet 2014

Notre assemblée générale annuelle pour l’année 2014 se tiendra le samedi 30 août 2014 à 12h00 à la Brasserie Le Soubise au 16 place Charles de Gaulle à Saint-Germain-en-Laye (78100). Nous déjeunerons en même temps.

Accès en transports en commun : RER A direction Saint-Germain-en-Laye. A quelques mètres de la sortie Église de la station de RER.

Venez nombreux !

Bonne fête Québec !

mardi 24 juin 2014

PNG Aujourd’hui 24 juin, jour de la Saint-Jean-Baptiste, nous souhaitons une très bonne fête au Québec et à toute la francophonie nord-américaine !

L'Assemblée nationale à Québec {JPEG} Les Québécois ont voté ce 7 avril 2014 pour élire leur nouvelle Assemblée nationale, suite à la décision du Premier ministre sortant, Mme Pauline Marois (Parti Québécois), de déclencher des élections anticipées.

Le résultat est le suivant (125 sièges à pourvoir) :
- Parti Libéral du Québec (PLQ) : 41,52 % des voix et 70 sièges
- Parti Québécois (PQ) : 25,38 % des voix et 30 sièges
- Coalition Avenir Québec (CAQ) : 23,05 % des voix et 22 sièges
- Québec-Solidaire (QS) : 7,63 % des voix et 3 sièges

Pauline Marois n’a pas retrouvé son siège de député car elle a été devancée dans sa circonscription de Charlevoix-Côte-de-Beaupré par Caroline Simard du PLQ.

Dans son discours d’adieu, Mme Marois a réaffirmé que « le Québec est une nation et doit agir comme telle ». Elle souhaite bonne chance au nouveau Premier ministre, tout en formulant le vœu « que jamais un gouvernement du Québec n’oublie sa mission sacrée de défendre notre culture et notre identité, plus particulièrement notre langue qui fleurit en Amérique depuis plus de 400 ans ». Enfin, elle conclut par un émouvant « Chères Québécoises, chers Québécois, l’avenir vous appartient. Je demeurerai toujours à vos côtés. Je vous aime ».

Le dirigeant du PLQ, Philippe Couillard de Lespinay, est officiellement devenu le 31ème Premier ministre du Québec le 23 avril 2014. Français par sa mère, il est par son père le descendant direct de Guillaume Couillard (1591-1663), un des premiers pionniers de la Nouvelle-France.

Le compteur de notre site vient de dépasser les 400.000 visites !

Merci à tous de l’intérêt que vous portez à notre association Frontenac-Amériques et à la francophonie américaine !

JPEG - 205.7 ko
L’Assemblée nationale à Québec
Photo N. Prévost

À la demande du Premier ministre Pauline Marois, en fonction depuis le 19 septembre 2012, le lieutenant-gouverneur du Québec Pierre Duchesne a mis fin le mercredi 5 mars 2014 à la 40ème législature de l’Assemblée nationale.

Le Parti québécois (PQ), le Parti libéral du Québec (PLQ), la Coalition avenir Québec (CAQ) et Québec solidaire ont engagé la bataille électorale, qui prendra fin le jour du vote, le lundi 7 avril prochain.

Les deux principaux candidats au poste de Premier ministre sont Pauline Marois (PQ) et Philippe Couillard (PLQ), qui devront tenir compte du score du CAQ et de Québec Solidaire.

La nouvelle émission de Patrick de Carolis, intitulée Le Grand Tour, était consacrée jeudi dernier sur France 3 au Québec et à la Louisiane. Voici le descriptif de l’émission, que vous pouvez retrouver sur http://www.legrandtour.fr/ et revoir en intégralité sur Pluzz, le site de France Télévisions, ainsi que sur Youtube (ci-dessous).

Les étapes du 19 février 2014, http://www.legrandtour.fr/

Faire de la culture un grand voyage.

Du Québec à la Louisiane : quand l’Amérique était française

Ce nouvel opus du Grand Tour vous raconte l’aventure exceptionnelle de la Nouvelle-France. Nous partons sur les traces de ces explorateurs français qui ont conquis près des deux tiers de l’Amérique du Nord.

Au XVIe siècle, le Nouveau Monde est un enjeu pour les grandes puissances européennes. François 1er en est pleinement conscient. Lors d’une visite au Mont-Saint-Michel, il fait la connaissance d’un explorateur français, Jacques Cartier. C’est une rencontre décisive. Sous son impulsion la France se lance alors dans une magnifique épopée, celle des Français en Amérique. Le navigateur malouin n’est pas le seul personnage clé de cette aventure. Celui qui va véritablement implanter une colonie au Québec, c’est Samuel de Champlain. La Nouvelle-France prendra ensuite un élan considérable avec Louis XIV et les « filles du Roy ». Âgées de 16 à 25 ans, elles sont pour la plupart orphelines ou d’origine modeste. Ces femmes vont peupler le territoire.

L’équipage de Samuel de Champlain est émerveillé par la beauté du paysage lorsqu’il aperçoit le Golfe du Saint-Laurent. Le Grand Tour vous emmènera à la découverte des baleines et des bélugas qui vivent dans ces eaux.

En 1603, il arrive à Tadoussac. Nous verrons comment il s’allie aux Amérindiens, comment il fonde la colonie sur le commerce de la fourrure et notamment celle des castors. Nous irons au cœur des forêts canadiennes à la découverte de ces rongeurs.

Nous marcherons aussi dans les pas de ces « filles du Roy ». Le Grand Tour vous invite à la rencontre de l’une de leurs descendantes sur l’île d’Orléans. Nous nous rendrons également dans la maison Saint-Gabriel à Montréal où certaines d’entre elles ont été accueillies.

Nous décrypterons la « parlure québécoise » avec le jeune conteur Fred Pellerin, coqueluche des Canadiens. A travers ses spectacles, il se bat pour préserver la langue française.

Après le Québec, une nouvelle aventure commence, celle de la Louisiane. En 1682, René-Robert Cavelier de la Salle descend le Mississippi et parvient à son embouchure. Près de quarante ans après, l’explorateur et gouverneur Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville, fonde la Nouvelle-Orléans, baptisée ainsi en hommage au régent le Duc Philippe d’Orléans. Militaires, aventuriers, mais aussi forçats et prostituées viendront s’y installer. Au milieu du XVIIIe siècle, plusieurs Acadiens du Canada trouveront également refuge en Louisiane après avoir été chassés de leur terre par les Anglais.

Le Grand Tour vous fera découvrir le « French Quarter », la cathédrale Saint-Louis et le restaurant « Chez Antoine ». Ils sont autant de témoignages de l’héritage français à la Nouvelle-Orléans. Nous verrons comment l’exotisme et la beauté de cette ville ont toujours fasciné les écrivains américains. A l’occasion des 170 ans de l’église Saint-Augustine, nous rencontrerons des descendantes de gens de couleur libres. Cette caste méconnue a joué un rôle important dans le développement culturel de la ville et notamment l’opéra.

La traite des Noirs va fournir la majeure partie de la main-d’œuvre servile à la Louisiane. Le Grand Tour vous ouvrira les portes de l’une des dernières plantations créoles françaises, la « Laura Plantation », mais aussi de son héritière, la plantation Columbia. Ces plantations ont joué un rôle clé dans la naissance d’un genre musical célèbre : le jazz.

Le Grand Tour vous emmènera ensuite en pays cajun, là où se trouve la majorité des francophones de Louisiane. C’est dans le sud de la région, le long des bayous et des prairies, que se sont établis les Acadiens.

LA RENCONTRE DU « GRAND TOUR »

Dans ce neuvième épisode de la série du Grand Tour, Patrick de Carolis rencontre André Manoukian. Ce musicien chevronné, féru de jazz, nous fera découvrir l’histoire de cette musique. Nous nous rendrons à « Congo Square », puis sur la « Frenchmen Street » et dans une salle de concert de la Nouvelle-Orléans. Au piano, c’est accompagné d’artistes louisianais qu’il réalisera un « bœuf » pour le Grand Tour.

Voici un petit reportage d’environ 15 minutes montrant le développement économique et touristique actuel en Guyane française. Bien loin des clichés habituels, et donc porteur d’espoir pour le développement de ce passionnant et attachant morceau de France en Amérique du Sud !

De passage au Québec il y a quelques semaines, le chanteur belge Stromae a fait le bonheur des passagers du métro de Montréal en interprétant sa chanson Formidable entre les stations Berri-Uqam et Place des Arts. Un grand moment, comme vous pouvez le constater avec la vidéo ci-dessous !

Après une importante restauration, les échafaudages et bâches de protection sont progressivement enlevées au château de Saint-Germain-en-Laye pour laisser place au clocher de 47 mètres entièrement rénové. Pour en savoir plus, lire l’article ci-dessous :
http://www.leparisien.fr/espace-premium/yvelines-78/le-clocheton-du-chateau-se-devoile-09-12-2013-3389543.php

Un chantier de restauration de 15 millions d’euros est actuellement entrepris au Domaine royal de Saint-Germain-en-Laye. Le clocher est le premier à en faire l’objet. Les derniers travaux de restauration remontaient à 1875 !

Voici l’article en intégralité, daté du 26 octobre 2013 : http://www.leparisien.fr/espace-premium/yvelines-78/decouvrez-la-renovation-du-chateau-de-saint-germain-26-10-2013-3259357.php

JPEG - 366.4 ko
Dernière page du Traité de Paris de 1763
Archives du ministère français des Affaires étrangères

La section française de la Commission franco-québécoise sur les lieux de mémoire communs (CFQLMC) organise un colloque à Paris, du 20 au 22 novembre 2013, sur le traité de Paris de 1763 et ses suites.

Les grands thèmes du colloque
Vous aurez l’occasion d’approfondir et peut-être même de découvrir de nouvelles dimensions sur les tenants et aboutissants d’un traité qui a redessiné la carte de l’Amérique du Nord. Les conférenciers prendront en compte les différentes populations qui y vivaient, Amérindiens, Canadiens, Britanniques des colonies du sud, les mobiles des métropoles impliquées de même les conséquences du traité sur les maillons de la chaîne reliant Français et Québécois de part et d’autre de l’Atlantique.

Lieux du colloque
La journée du mercredi 20 novembre, dont le thème est « Le traité de 1763 », se déroulera aux Archives diplomatiques du ministères des Affaires étrangères à La Courneuve.
La journée du jeudi 21 novembre, dont le thème est « D’une guerre à l’autre », se déroulera à l’Hôtel des Invalides à Paris.
La journée du vendredi 22 novembre, dont le thème est « Un nouveau monde atlantique », se déroulera aux Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine.

Voici le programme complet de ce colloque :

PDF - 408.1 ko
Programme du colloqu­e Traité de Paris CF­QLMC Novembre 2013

Vous pouvez relire notre article sur le Traité de Paris.

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75

© Association Frontenac-Amériques. | SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0